ACILAM = une équation à multiples variables à résoudre

Par EQINOX, le 15 octobre 2016

ACILAM soit une mission de conseil dans un contexte de rachat d'entreprise

LE CONTEXTE

Le rachat d’une PME par un grand groupe industriel apporte toujours son lot de problématiques, notamment au niveau de la gestion des Ressources Humaines avec la confrontation de deux cultures d’entreprise souvent très éloignées l’une de l’autre, le regroupement de salariés de différents sites et la mise en parallèle de pratiques RH différentes (politiques salariales et managériales entre autres). C’est le cas, par exemple, dans le cadre de la reprise de la société Etilam par les Aciers Costes.

.

« Nous avons assez vite repéré un manque de cohésion dans ce nouveau groupe, les craintes des salariés « rachetés »,

Pour l’équipe dirigeante, cette fusion représente donc un enjeu fort : pour être une réussite, elle doit permettre aux salariés de « s’y retrouver » dans ce contexte de changement. C’est la raison pour laquelle ACILAM a fait appel au cabinet de conseil Human Booster afin de créer une « identité groupe » autour d’objectifs et de valeurs partagées et d’homogénéiser la gestion des Ressources Humaines au sein de l’entreprise. « Nous avons assez vite repéré un manque de cohésion dans ce nouveau groupe, les craintes des salariés « rachetés », les tensions dues à des incertitudes sur les poste et les évolutions, etc. » raconte Valentine Gouyon, consultante au sein du cabinet Human Booster.

 .

LA MISSION

Pour répondre à ces attentes fortes, le cabinet a proposé un accompagnement en plusieurs étapes.

Tout d’abord, une approche GPEC a été mise en place afin de construire une vue globale des compétences et des métiers de la nouvelle structure et d’anticiper sa projection dans l’avenir selon la stratégie du groupe. Cette réflexion a été menée sur le terrain, avec les équipes, impliquant ainsi directement les collaborateurs.

Des ateliers de travail sur le projet de l’entreprise et les valeurs qu’elle porte en interne et en externe a également permis de fédérer les salariés autour d’une identité commune qui fait sens pour chacun après un rachat pas toujours bien compris ou bien « digéré » par tous les salariés.
.

Déterminer la capacité de l’équipe dirigeante à la performance, et identifier d’éventuels points de vigilance.

.

Enfin, le Comité de Direction a été accompagné, en tant que collectif dirigeant par le cabinet qui a mis en œuvre le diagnostic EQINOX Orizon dans son approche Equipe. Celle-ci permet d’aborder la dimension collective d’une entité en respectant la confidentialité des résultats individuels avec comme objectif d’établir une cartographie des aptitudes complémentaires des membres du Comité de Direction : chacun apporte au collectif des points forts à différents niveaux ce qui permet de déterminer la capacité de l’équipe dirigeante à la performance, et à identifier d’éventuels points de vigilance.

Un peu réticents ou sceptiques au départ, tous les participants ont reconnu la pertinence et le bénéfice des diagnostics et de leur analyse collective.

 .

LE BILAN

S’il est encore trop tôt pour mesurer tous les impacts positifs des actions menées avec le cabinet Human Booster, le groupe ACILAM en récolte dès aujourd’hui les premiers bénéfices : la communication au sein du Comité de Direction est établie, le dialogue entre les salariés et la Direction est instauré, l’identité du groupe est créée autour de valeurs fortes qui sont aujourd’hui assumées et affichées (notamment sur le site du groupe) et la direction des Ressources Humaines dispose d’outils simples, concrets et unifiés pour mieux anticiper l’avenir de la structure et de ses salariés.

Pour le cabinet, chaque mission de ce genre représente un nouveau défi à relever car son intervention peut être plus ou moins bien perçue par les salariés déjà confrontés à un contexte de changement perturbant. Pour déjouer ces difficultés et que l’action menée ait un réel impact positif sur la vie de la structure, Human Booster s’appuie sur des moyens d’intervention forgés par son expérience :
– Une approche terrain impliquant tous les acteurs quel que soit leur poste, ce qui signifie aller au plus près des équipes, dans les bureaux comme dans les ateliers et valoriser tous les corps de métier.
– L’utilisation du diagnostic Orizon pour faciliter la construction et la cohésion de l’équipe de Direction.
– La transparence dans les actions menées autant que dans l’interprétation des diagnostics.

.

.

Étiquettes : , , , ,

Partager cet article...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
Eqinox Le Blog