Le stress – Partie 1 : comprendre pour mieux gérer

Par EQINOX, le 2 novembre 2016

Comprendre les mécanismes du stress

Pour toute entreprise, toute structure professionnelle, le stress est aujourd’hui un enjeu majeur :
absentéisme, turnover, baisse de rentabilité, présentéisme… des indicateurs qu’aucun dirigeant ou manager ne peut ignorer.
Pour les salariés, le problème se pose en perte de motivation, baisse d’efficacité, mal-être au travail…
des manifestations que personne ne souhaite subir durablement.

Comprendre les mécanismes du stress revêt alors une importance capitale afin de mettre en place les bonnes actions pour le gérer efficacement, tant au niveau personnel qu’au niveau managérial.

Cet article se décline en 3 parties complémentaires :
1.     Comprendre pour mieux gérer
2.     Enrichir sa boite à outils
3.     Ajuster le management

.

Le stress est un mécanisme naturel, pas une maladie !

.

Alain Le Faou, consultant chez Aïgo Concept, anime régulièrement des formations sur la gestion du stress. Il commence toujours ses interventions en déculpabilisant les salariés qui sont face à lui ou les managers qu’il accompagne : « Le stress est un mécanisme naturel, pas une maladie ! Il exprime notre réaction instinctive pour répondre à une situation perçue comme menaçante. La difficulté commence quand cette réaction n’est pas adaptée à la situation … »

.

FUITE, LUTTE OU INHIBITION

Les récents progrès de l’imagerie médicale ont considérablement enrichi la sphère des neurosciences. Et les mécanismes des différents territoires cérébraux de l’être humain sont aujourd’hui beaucoup mieux connus. Ainsi, face à la menace, notre « cerveau reptilien » dispose de trois réponses programmées : la fuite, la lutte ou l’inhibition de l’action.

Si elles étaient salutaires au temps de la préhistoire, lorsque nos ancêtres étaient face à une bête féroce, les deux premières sont rarement adaptées au monde du travail ! Votre supérieur vous convoque, l’entretien se passe mal ? Votre programmation reptilienne vous incite à sortir en claquant la porte ou vous avancer pour affronter votre interlocuteur… la seule réponse qui reste est celle de l’inhibition. Vous « prenez sur vous », vous encaissez et ce stockage n’est pas sans conséquences : colère rentrée, frustration, déprime, burn-out…

.

UN IMPACT SUR PLUSIEURS DIMENSIONS

Un épisode de stress impacte tout un chacun sur 3 dimensions :

  • physiologique, lorsque notre métabolisme est affecté (accélération du rythme cardiaque, transpiration, tensions musculaires, boule au ventre…)
  • psychologique, qui brouille les idées et nous rend moins pertinent
  • comportementale, en diminuant notre capacité à agir ou réagir de façon normale

En fonction des situations et de ses ressources du moment, chacun(e) réagit différemment.

« L’enjeu d’une formation au stress est d’apprendre à identifier la dimension qui est affectée de manière plus ou moins consciente, afin d’activer les bonnes solutions. Dans tous les cas, nier ne sert à rien puisque c’est contre-nature. Il vaut mieux cerner l’état de stress et faire un travail d’inventaire pour ensuite mobiliser les bons outils », affirme Alain Le Faou.

La suite de cet article abordera naturellement la démarche de gestion d’une situation de stress.

.

Étiquettes : ,

Partager cet article...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
Eqinox Le Blog